Trouvez votre devis nettoyage pour votre logement, votre copropriété ou votre entreprise (commerce, industrie, BTP ou services) localisé sur la commune de Froidefontaine !
Vous voulez trouver une société de nettoyage pour lui faire mener à bien une prestation ponctuelle ou régulière de nettoyage industriel, d’entretien de copropriétés, de lavage de bureaux, d’entretien d’espaces verts, de nettoyage de vitrage, de rénovation de sol, de lavage avant ou après déménagement, de vidage de cave à Froidefontaine (CP : 90140) ?
Dans la localité de Froidefontaine (dans le département du Territoire de Belfort [90], dans la région Franche Comté), vous êtes l’un des quatre cent quarante-quatre individus ? ou l’une des deux entreprises de commerce ? ou l’une des sept entreprises de services ? ou l’une des quatre sociétés dans le secteur de l’industrie ? ou l’une des deux sociétés de construction ? ou un syndic ?
Quel que soit votre cas, contactez Agence Multi-Services, entreprise de services d’entretien, pour avoir votre devis optimisé ! AMS (Agence Multi-Services) est prêt pour mener à bien votre projet.
Wikipedia indique : “Froidefontaine, qui connut la renommée à partir du début du XIIe siècle grâce à son prieuré, a le privilège de devoir son existence à un mythe fondateur. En fait de mythe, il s’agit plutôt d’une légende, celle de saint Maimbœuf qui aurait été assassiné au VIIIe ou IXe siècle par des mécréants à proximité de la froide fontaine près de laquelle il fut enterré. Les miracles qui se seraient produits par la suite sur sa tombe impressionnèrent tant les gens du pays qu’Ermentrude, veuve de Thierry 1er, comte de Montbéliard-Ferrette, donna le 8 mars 1105 à l’abbaye de Cluny ses possessions de Froidefontaine pour la fondation d’un prieuré. Elle compléta ensuite cette dotation avec le domaine et la paroisse de Grosne qui couvrait alors un large territoire incluant Vellescot, Boron, Brebotte, Eschêne, Recouvrance, Normanvillars et la chapelle de Petit-Croix. Le prieuré prospéra pendant des siècles, du moins quand les bandes de routiers du XIVe siècle ou les Suédois (en 1632) ne pillaient pas les monastères. De 1621 à 1756, le prieuré appartenait aux jésuites d’Ensisheim, puis fut donné par Louis XIV au collège royal de Colmar. À la Révolution, les bâtiments furent vendus comme biens nationaux. Pendant la période où le pays dépendait du Saint Empire jusqu’en 1648, Froidefontaine était connu sous le nom de Kaltenbrunn.”

AMS recrute sur la zone Froidefontaine

Déposez votre candidature